bande dessinée

J'ai lu : Nailbiter #1 #2 et #3

lundi, août 21, 2017



Nailbiter #1, Le sang va couler
en juillet 2017


RÉSUMÉ #1
L’enfer a un nom...Buckaroo, Oregon, a donné naissance à 16 des plus dangereux serial killers des États-Unis. Cette ville nourrit l’obsession de Caroll, profiler au FBI, depuis que le dernier « boucher de Buckaroo », Edward « Nailbiter » Warren, a été acquitté au tribunal et lui a filé entre les doigts. Comment une si petite ville a pu voir émerger tant de meurtriers ? Finch, agent à la NSA, doit rejoindre Caroll pour élucider cette énigme sur place. Mais quand il arrive, son ami a disparu. Et le seul qui peut l’aider à le retrouver n’est autre que le diable en personne : Warren.


RÉSUMÉ #2
L'inspecteur Nicholas Finch cherche toujours à savoir pourquoi la petite ville de Buckaroo a donné naissance à seize des plus grands serial killers des États-Unis. Mais sa quête de vérité est jonchée de cadavres... Il y a manifestement des forces occultes à l' uvre qui ne veulent pas que les secrets de Buckaroo et son passé meurtrier soient révélés. Et c'est Nailbiter lui-même qui va se retrouver à nouveau sous le feu des projecteurs !Avec Nailbiter, Joshua Williamson (Ghosted) et Mike Henderson (Venom, TMNT) portent une réflexion sur le phénomène des serial killers aux États-Unis à travers un thriller haletant, mêlant le mystère de Twin Peaks à l'horreur de SE7EN. Nailbiter a été élu par le magazine USA Today meilleur comics d'horreur 2014.


RÉSUMÉ #3
Buckaroo, Oregon. Alors qu'il enquête sur la disparition de son meilleur ami, l'agent Nicolas Finch de la NSA fait équipe avec le diable en personne : Edward Nailbiter, tueur psychopathe réputé pour dévorer les ongles de ses victimes. Ensemble, ils découvrent que cette affaire a sans doute un lien avec le fait que cette petite bourgade paumée des États-Unis a vu naître 16 des pires serial killer de l'Histoire. La clé de cette morbide énigme se cache-t-elle dans l'esprit malade de Nailbiter ? Nailbiter se confesse dans ce nouvel arc ! Alors que le voile se lève sur les mystères qui entourent Buckaroo, l'horreur se fait de plus en plus pesante... Aurez-vous le courage de venir à bout de ce thriller haletant, mêlant le mystère de Twin Peaks à l'horreur de SE7EN ?

* * * 

Je voudrais remercier les éditions Glénat de m'avoir envoyé ces comics
et de m'avoir fait découvrir la série.

* * * 




MON AVIS #1
L'histoire de départ est très classique : un homme appelle son collègue, le seul qui peut l'aider à venir le retrouver. Cela commence donc avec l'arrivée de cet homme dans le village.

Le  graphisme est noir et très à l'américaine, j'ai eu l'impression d'être plongée dans un film/ une série américaine, mais loin des "classiques", cela devient très vite intéressant.

Son originalité vient des spécificités de chacun des tueurs  (ex : le rongeur d'ongles...) et du fait que les 16 tueurs en série sont nés et ont grandis dans le même village.
Ce premier tome est une belle mise en situation de l'intrigue, nous suivons un couple d'enquêteurs : le shérif Crane et l'enquêteur Nicolas Finch.
Meurtres, incendies, disparition...L'auteur a le don de nous perdre et il est très difficile de prévoir ce qu'il se passera dans la page suivante. A la fin de ce premier opus, nous ressortons avec de nombreuses questions et même si l'auteur nous en dévoile un peu avant la fin, il semble garder le meilleur pour la suite ! Cinq tomes seraient prévus.

Nailbiter contient de petites références aux classiques du genre, je ne vous en dis pas plus, je vous laisse les chercher.
Attention il s'agit d'une BD un peu sanglante, elle ne convient pas à tous.



MON AVIS #2
Ce second tome est toujours aussi sombre, aussi noir et intrigant. Les auteurs montrent qu'ils maîtrisent totalement les codes du thriller. Cette fois ce n'est pas seulement à travers l'intrigue de base, mais de multiples histoires imbriquées.

J'ai trouvé cela particulièrement intéressant que les numéros de chapitres suivent ceux du premier volume. C'est clairement annoncé : nous sommes dans la suite chronologique de l'histoire et il vaut mieux avoir lu le premier tome pour pouvoir se lancer dans celui-ci.

Les chapitres défilent et les tueurs et les questions se multiplient. Entre la femme enceinte bonne à enfermer, l'apiculteur piqué du casque, le conducteur de bus fou et la petite diabolique, on ne sait plus où donner de la tête avec cette liste de suspects potentiels.

Je suis curieuse de voir comment cela va se passer dans le volume 3.





MON AVIS #3
Suite, mais non la fin, de la série.
Nous avons enfin quelques réponses, mais rassurez vous l'auteur nous en rajoute quelques unes histoire de bien nous faire mariner.
Sur un rythme cardiaque, les actions giclent à la manière du sang et ne nous laissent pas de répit.
Le personnage de Warren prend de plus en plus d'importance et gagne en complexité, il en devient sympathique et c'est assez déroutant d'être touché par ce serial killer.

Sur le plan graphique, nous avons dans ce tome, des mises en pages totalement originales et innovantes dans la façon dont elles sont travaillées. Un vrai régal.


J'attends la suite !!


* * * *

Découvrez leurs fiches sur amazon ou sur le site de Glénat tome 1 / tome 2 / tome 3.

Les avez-vous lus ? Avez-vous aimé ?







anglais

dernières lectures #juillet

samedi, août 19, 2017


Pour cette session lecture nous avons des styles très diversifiés : un roman jeunesse historique, une lecture commune et un livre VO très contemporain.



Les mystères de Larispem, tome 1 : Le sang jamais n'oublie
de Lucie Pierrat-Pajot

RÉSUMÉ
Larispem, 1899. Dans cette Cité-État indépendante où les bouchers constituent la caste forte d'un régime populiste, trois destins se croisent... Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l'apprentie louchébem et Nathanaël, l'orphelin au passé mystérieux. Tandis que de grandes festivités se préparent pour célébrer le nouveau siècle, l'ombre d'une société secrète vient planer sur la ville. Et si les Frères de Sang revenaient pour mettre leur terrible vengeance à exécution ?Maraudeuses, sabotages d'automates, livre indéchiffrable : au fil des ruelles de Paris se dessine un monde rétrofuturiste captivant. Un premier tome qui révèle le talent d'un nouvel auteur.Livre gagnant de la deuxième édition du Concours du premier roman jeunesse organisé par Gallimard Jeunesse, Télérama et RTL.


MON AVIS
Ce livre est pour moi une introduction plus qu'un roman : l'auteur pose son histoire, ses personnages et son univers dont nous prenons doucement connaissance.

L'univers créé est d'ailleurs assez original et on y pressent une grande connaissance : nous nous trouvons plongé dans un Paris du 19ème siècle : le Larispem. L'intrigue lui a été inspiré par des faits qui se sont réellement déroulés mais en changeant la fin, et si cela ne c'était pas terminé de cette façon ??
Les personnages ont chacun leur particularité et sont riches, on sent un potentiel dans chaque trame de cette histoire.

Mais ne vous attendez pas à plus d'une présentation, assez courte car le livre fait 200 pages, du coup j'attends du second tome qu'il lance véritablement l'histoire.


voir la fiche amazon

 * *   * * *  * *


Les Petites Reines
de Clémentine Beauvais

RÉSUMÉ
À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet.

L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée !!!
Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens ! Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est que leur périple attire l’attention des médias… jusqu’à ce qu’elles deviennent célèbres !!!

Entre galères, disputes, rigolades et remises en question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses fromages, s’invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée.
En vie, vraiment.


MON AVIS
Je m'étais gardée cette lecture pour l'été et j'ai bien fait!
La plume de Clémentine Beauvais est assassine et tellement drôle, elle touche et pique. Cela en est jouissif.

Ce livre retrace le road trip complètement déjanté de trois adolescentes qui ont été nommées "Les trois Boudins" par leur (gentils) camarades de classe.
L'auteur aborde ici des thèmes graves dont nous avons l'impression de ne pas maitriser et tourne le tout en dérision. Elle a su rendre l'ensemble très léger et agréable à lire.

Une chose est sûre je continuerai à suivre Clémentine Beauvais (et comme elle me l'a mis dans ma dédicace, il est à déguster avec un bon crottin de Chavignol!)


voir la fiche amazon



 * *   * * *  * *

The Hate U Give
de Angie Thomas

-  lecture VO -

RÉSUMÉ
Sixteen-year-old Starr lives in two worlds: the poor neighbourhood where she was born and raised and her posh high school in the suburbs. The uneasy balance between them is shattered when Starr is the only witness to the fatal shooting of her unarmed best friend, Khalil, by a police officer. Now what Starr says could destroy her community. It could also get her killed. Inspired by the Black Lives Matter movement, this is a powerful and gripping YA novel about one girl's struggle for justice. 



MON AVIS
Une très belle lecture, je suis vraiment ravie d'avoir osé le lire en anglais.

Les thèmes abordés sont forts et mettent en avant une triste réalité retransmise tout en justesse.
Starr est une jeune fille touchante et attachante qui nous décrit ses doutes, ses peurs, ses faiblesses et elle va en tirer toute sa force.
Ce livre, drôle et poignant, montre l'importance de ne pas se taire et de la présence nécessaire de ses proches autour de nous.

J'ai aimé la sincérité qui se dégagé du roman et j'espère qu'il sera traduit en français, je n'hésiterai pas à me le racheter pour vérifier si j'ai bien tout compris.
Chaque personnage a sa place et apporte une richesse supplémentaire à l'histoire, Angie Thomas a su leur donner à chacun un rôle propre qui complète l'intrigue.
L'auteur livre également beaucoup de références télé et ciné comme le Prince de Bel Air ou encore Harry Potter, petits clins d’œil que j'ai apprécié et qui apporte un semblant de vérité supplémentaire.

D'ailleurs si vous avez peur de vous lancer dans cette lecture VO, sachez qu'avec mon niveau moyen en anglais j'ai bien compris, même si j'ai dû aller traduire quelques mots d'argots. J'en suis sortie fière de moi de l'avoir lu et cela m'a donné envie de lire plus en VO.

voir la fiche sur amazon


 * *   * * *  * *


Et vous les avez vous lu ? Qu'en avez vous pensé ?







culture

J'ai lu : Et j'ai dansé pieds nus dans ma tête

jeudi, août 17, 2017



Et j'ai dansé pieds nus dans ma tête
de Olivia ZEITLINE


RESUME
Un soir, une phrase étrange au ton mélodique, comme un air de musique, résonne dans la tête de Charlotte. Peur ou prémonition ?
Après un burn-out, Charlotte, une jeune trentenaire, quitte son job dans le marketing et tire un trait sur son ancienne vie. Elle retourne à ce qui la fait vibrer depuis toujours, la danse. Mais rien ne se passe comme elle le voudrait : les factures s'accumulent, sa relation amoureuse s'étiole, son rêve s'éloigne. Stella, une amie musicienne, lui conseille alors d'écouter sa voix intérieure et lui ouvre le chemin de l'intuition. De rencontre en rencontre, pas à pas, Charlotte apprendra à apprivoiser cette voix mystérieuse, à se fier aux signes du hasard et à suivre les mouvements de son corps.
Cette belle histoire vous entraîne dans son sillage magique et vous donne envie de suivre votre intuition. Vous ne lirez pas ce livre par hasard.

Comprendre les mécanismes de l'intuition, savoir l'accueillir, développer cette énergie du coeur pour s'accepter et faire les meilleurs choix de vie, c'est ce que nous apprend ce roman, à travers les nombreux conseils pratiques et pistes de réflexion distillés dans le récit.


* * * 

Je voudrais remercier les éditions Solar de m'avoir envoyé ce livre
et de m'avoir fait découvrir cette auteure.

* * * 

MON AVIS
A l'heure où  de plus en plus de personnes sont sujet au burn-out et remettent en cause leur vie, ce petit roman fait l'effet d'une petite parenthèse à nos lectures, comme un témoignage, qui donne à réfléchir.

Le ton est assez léger avec une histoire sans surprise. La force de ce livres vient du fait que l'auteur a su transformer ce livre de développement personnel en roman, suscitant ainsi un intérêt supplémentaire.
Ça passe ou pas, on ressent par moment beaucoup le style du développement personnel avec lequel je n'étais pas forcément d'accord, notamment lors de ses échanges avec son amie Stella. Mais au final le résultat est là et l'auteur a su nous faire nous poser des questions sur notre vie et ce que nous avons vraiment besoin et envie.

Un roman à lire surtout qu'il n'est pas très long et se lit très facilement. Une raison supplémentaire : si vous n'êtes pas adepte des livres de développement personnel pur mais vers lesquels vous aimeriez vous orienter doucement, ou tout simplement si vous aviez envie de vous mettre face à vous.


* * * *
Découvrez sa fiche sur amazon ou sur le site des éditions Solar

L'avez vous lu ? Avez vous aimé ?





Alice fait son cinéma

Les séances d'Alice : Que Dios Nos Perdone

mercredi, août 16, 2017



Que Dios Nos Perdone

Madrid, été 2011. La ville, plongée en pleine crise économique, est confrontée à l’émergence du mouvement des « indignés » et à la visite imminente du Pape Benoît XVI.
C’est dans ce contexte hyper-tendu que l'improbable binôme que forment Alfaro et Velarde se retrouve en charge de l'enquête sur un serial-killer d’un genre bien particulier. Les deux inspecteurs, sous pression, sont de surcroît contraints d’agir dans la plus grande discrétion…

Dernier film du réalisateur espagnol Rodrigo Sorogoyen, récompensé à Beaune (prix Sang Neuf) et à San Sebastian (prix du Scénario), Que Dios Nos Perdone est un polar ultra sombre dans la mouvance des néo-film noirs espagnols (La Isla mínima d’Alberto Rodriguez et La Colère d’un homme patient de Raul Arévalo).

Que Dios Nos Perdone met en scène deux inspecteurs hors norme à la recherche d’un serial killer pendant les JMJ dans la capitale espagnole en 2011.
Alfaro, le premier inspecteur, est une grande gueule, incapable de résister à une provocation. Une inaptitude au self-contrôle qui plombe sa carrière et son couple. Son partenaire, Velarde, semble plus posé. Il n’en est pas moins obsessionnel, particulièrement sur les scènes de crime. Bègue, chaque phrase est un col à franchir, alors il en dit le moins possible.
Ils sont les seuls à prendre au sérieux ces meurtres, ils rament, échouent, tandis que le psychopathe multiplie les crimes…

La qualité première de Que Dio Nos Perdone c’est le développement des personnages, de ces deux flics très différents mais tellement similaires dans leurs failles. Alberto Rodriguez prend le temps entre deux meurtres sordides de montrer leur humanité, qu’ils ne sont pas meilleurs que les autres, qu’ils doivent lutter contre leurs démons. Un peu, comme le ferait le meurtrier.

Que Dio Nos Perdone brille également par sa mise en scène. Dans une ambiance caniculaire, « sale » et oppressante, le réalisateur nous entraîne au cœur de l’action caméra à l’épaule, suivre les protagonistes. Il laisse également la caméra se poser proposant des plans stylisés, toujours noirs et sombres.

Que Dio Nos Perdone ne renouvelle pas le genre du thriller pour l’originalité de son histoire, mais pour la complexité et la beauté de ses personnages. Et rien que pour ça, il mérite son visionnage. Âmes sensibles s’abstenir, Que Dio Nos Perdone est parfois très violent.


* * * 

Que Dios Nos Perdone
Film de Rodrigo Sorogoyen
Avec  Antonio de la Torre, Roberto Álamo, Javier Pereira
Genre : Policier, Thriller
Durée : 2h06



son instagram





fantaisy

LC Le Paris des Merveilles, tome 3

mardi, août 15, 2017



Le Paris des Merveilles, tome 3 : Le Royaume Immobile
de Pierre Pével

Nous avions lu ensemble le tome 2 du Paris des Merveilles, il semblait juste inpensable de ne pas lire le troisième avec elles.
Je vous (re)présente mes accompagnatrices ??

Christel, l'initiatrice et l'auteure du blog la tête dans les livres
Béatrice qui tient le blog le blog d'une blondinette
et Lucie, amie de Béatrice et Christel


Comment nous fonctionnons ?
Nous avions défini une date de commencement, chacune commençait dans le courant de la semaine désignée. Ensuite, tous les 5 chapitres la première y arrivant, rédigeait un mail que l'on envoyait aux autres où nous donnions nos impressions. Libre à chacune de lire le mail qui l'intéresse au moment où elle le souhaite et/ou qu'elle arrive à ce moment de l'histoire.




RÉSUMÉ
Alors que tout le monde ne songe qu'aux prochaines élections du Parlement des Fées, Griffont doit aider un ami soupçonné de meurtre. De son côté, Isabel se trouve aux prises avec de dangereux anarchistes venus de l'OutreMonde et décidés à ensanglanter Paris pour se faire entendre. Mais ces deux affaires pourraient bien être liées, et nos deux héros ne tarderont pas à lever le voile sur un secret ancien susceptible d'ébranler le trône d'Ambremer. Un secret que convoite le Reine Noire, jumelle maléfique et ennemie acharnée de la reine des fées.





MON AVIS
Pierre Pével finit sa série sur la même lignée que les tomes précédents et je suis réellement ravie de retrouver mes lectrices pour cette nouvelle lecture commune.

Toujours aussi drôle, aux accents Pratchetien, l'auteur a l'art de faire monter la mayonnaise.
Petit à petit, il entretient le mystère ne donnant que très peu d'indices sur l'enquête jusqu'au final explosif (et ce n'est rien de le dire).

Même si j'avais deviné certains aspects de l'intrigue, Pével a toujours quelques cartes cachées que l'on ne voit pas arriver, nous permettant de garder une surprise vis à vis d'un scénario qui semble facile à deviner. Et pourtant !

J'aime vraiment beaucoup sa façon d'écrire et ses traits d'humour, il a su générer un Paris bien à lui dans lequel on l'imagine très bien vivre.
Je suis un peu triste de quitter Griffont et Isabel, des complices attachant dont on s'est attaché depuis le temps.

Mais qui sait si c'est vraiment la fin ?? Un tome 4 M. Pével svp ? Histoire que je retrouve une nouvelle fois mes amies-lectrices.

voir la fiche amazon


* * * * *

L'avez vous lu ? Avez vous aimé ?



Flickr Images

L'ensemble des textes et visuels présents sur ce site m'appartiennent. Merci de ne pas les copier, reproduire ou redistribuer sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite.