Dernières lectures féminines

jeudi, juillet 05, 2018



Lise et les Hirondelles
de Sophie Adriansen

RESUME
À treize ans, Lise a une passion pour les hirondelles. Mais lorsqu’elle les voit revenir à Paris en cet été 1942, les oiseaux ne parviennent pas à lui faire oublier les effets de l'Occupation : le rationnement, les sirènes, la fermeture de l’atelier de confection familial, l’attitude de ses amis depuis qu’elle porte une étoile jaune sur ses vêtements.
Le 16 juillet, Lise assiste à l'arrestation de toute sa famille. Elle se précipite au commissariat où on les a emmenés et parvient à sauver ses deux petits frères de la rafle du Vel' d'Hiv'. Mais elle n’a plus aucune nouvelle de leurs parents. Commence alors pour eux le long parcours des enfants cachés, parsemé d'angoisse et de dangers, de moments de doute et d’espoir.


MON AVIS
Cette lecture, je l’avoue, est dû à son titre qui évoquait en moi un sentiment de liberté, je trouvais cette image très jolie pour illustrer cette période douloureuse de notre histoire.
Alors quand je l’ai trouvé dans ma boîte à lire près de chez moi et j’ai sauté dessus.

Comme à travers un journal, on découvre Lise et sa famille. Lise a 13 ans quand commence le livre et on va découvrir sa vie de jeune fille juive pendant la guerre jusqu’à ses 16 ans.
L’histoire, on la connaît tous et toutes et n’a rien d’exceptionnelle, mais elle a le mérite de nous rappeler certains faits historiques comme le fait que les Juifs font l’objet de nombreuses interdictions comme aller au cinéma, tenir un commerce de couture, ou encore jouer dans les parcs, etc.

J’ai particulièrement aimé les réflexions de la jeune fille et quelques mots qu’elle avait concernant les Allemands et la réalité qui éclate devant elle, c’était très juste. Ces enfants apportent une fraîcheur, une innocence agréable lorsqu’on connaît les horreurs qui se cachent derrière.

Une jolie lecture.


* * * * *


Tu comprendras quand tu seras plus grande
de Virginie Grimaldi


RESUME
Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit pas plus au bonheur qu’à la petite souris. Pire, une fois sur place, elle se souvient qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Et dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.
Au fil des jours, Julia découvre que les pensionnaires ont bien des choses à lui apprendre. Difficile pourtant d’imaginer qu’on puisse reprendre goût à la vie entre des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé… Et si elle n’avait pas atterri là par hasard ? Et si l’amour se cachait là où on ne l’attend pas ?
C’est l’histoire de chemins qui se croisent. Les chemins de ceux qui ont une vie à raconter et de ceux qui ont une vie à construire.

MON AVIS
Second roman pour moi de Virginie Grimaldi, après avoir adoré son dernier “Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie”.
Je peux le confirmer à présent : j’adore sa plume, c’est simple et drôle, mais tout en étant poignant et humaine ! 

Cette lecture est plus légère et moins profonde que “Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie”, Virginie Grimaldi a l’art d’amener les choses, car mine de rien et avec une histoire qui semble toutefois banale, elle nous amène à réfléchir au sens de notre vie. Avec un même roman, elle arrive à nous serrer la gorge, faire trembloter le menton, nous faire rire, mais le must, c’est qu’on a envie de noter quelques phrases pour les rebalancer ou encore de le donner à une personne proche de nous en sachant qu’elle aussi apprécierait ce double message.

Bien plus qu’un roman "feel good", c’est surtout un livre qui va nous toucher et qui va faire appel à nos souvenirs, à notre vécu. Et même si ce livre est classé dans le style ‘livre de plage’, je trouve que les mots de Virginie Grimaldi ne partent jamais dans le nian nian ce qui est assez rare, second fait rarissime pour un roman "feel good" : une partie de la fin m'a surprise !
Il m'en reste un à lire avant la sortie de son nouveau roman en mai.



* * * * *

de Marie Avril, Saphia Azzeddine et Eddy Simon


RESUME
adapté du roman de Saphia Azzaddine 
Le monologue fiévreux, enragé, où l’humour perce souvent, d’une jeune fille du Maghreb qui tente d’échapper à l’enfermement. Comment devenir libre quand tout vous destine à la soumission ,
comment rester debout face aux hommes et à Dieu ?


MON AVIS
Cette bande dessinée est fascinante !!
Je suis tombée dessus par hasard en cherchant à en savoir plus sur le travail de Marie Avril, une illustratrice dont je suis tombée sous le charme et dont le style apporte une touche douce et féminine à cette adaptation.
C’est le genre de livre qui met le lecteur face à la cruelle réalité, très loin des contes de fées et si justement bien amené : (dieu !?!) que j’aime ça !!
C’est cru, c’est dur, j’ai aimé cette héroïne qui assume complètement ses choix et ses actes même s’ils choquent et mettent mal à l’aise.

Un ouvrage magnifique, à présent que j'ai refermé la bande dessinée, je me dis que j’ouvrirai bien le roman de de Saphia Azzeddine.
A lire !! 
* * * * *


Et vous ? Vous les avez lu ?
Qu'en avez vous pensé ?











You Might Also Like

0 bla blas

merci pour ton petit mot ;)

Flickr Images

L'ensemble des textes et visuels présents sur ce site m'appartiennent. Merci de ne pas les copier, reproduire ou redistribuer sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite.