Comparer les couvertures FR et UK

mardi, octobre 31, 2017






Je vais vous montrer pourquoi la couverture d'un livre est si importante, les différences entre les versions anglaises et les versions françaises et le rendu n'est vraiment pas le même !


Miniaturiste
[The Miniaturist]
de Jessis Burton

Autant la version française fait flipper et ne donne pas du tout envie à cause de ces couleurs ternes, la couverture originale, elle, intrigue complètement et est super colorée. Le second roman de Jessie Burton, The Muse, est encore plus beau !


* * * *



Heartless
[Heartless]
de Marissa Meyer


J'ai été déçue mais tellement déçue quand j'ai vu la couverture française... la couverture anglaise est .... anglaise ! Digne des contes d'Alice aux Pays des Merveilles et elle a le point positif de parler à tout le monde : certes on va nous apporter une romance mais on n'a pas l'impression d'avoir un roman jeunesse. La couverture française est clairement orientée ado, sauf que voilà moi j'ai 30 ans et je n'ai pas envie de lire des romans harlequins jeunesses et surtout je n'ai pas envie d'avoir ce genre de livres dans ma bibliothèque. J'ai la version anglaise et je vais en rester là !



* * * *

La Lectrice
[The Reader]
de Traci Chee 



Là nous avons une construction inverse : la couverture française est bien plus jolie que la couverture anglaise ! Par contre bien qu'elle soit très jolie, après avoir lu le livre, je ne me suis pas du tout retrouver dans ma lecture. J'ai aimé ma lecture, très aventurière, dans une ambiance moyenâgeuse, avec des scènes de pirateries ... Je ne retrouve pas du tout ces aspects dans la couverture et je ne m'attendais vraiment pas à ça.


* * * *


Shades of Magic - Tome 1
[Shades of Magic]
de V. E. Schwab 




Ce livre on en parle énormément sur les réseaux sociaux anglais, il plait et les premiers retours en France sont similaires. Seulement voilà, la cible du livre pour un publique un peu plus adulte et on le voit dans le style très graphique de la couverture anglaise ... mais regardez la couverture française, ces deux personnages ne me donnent pas spécialement envie, c'est un peu comme pour Heartless, le livre semble plus destiné aux ados qu'aux adultes ... Moi cela ne me donnerai pas envie juste en voyant la couverture !


* * * *


Voici un petit échantillon. 
Et vous, trouvez vous que la couverture d'un livre est importante ?






You Might Also Like

34 bla blas

  1. Je suis bien d'accord avec toi. Je lis également en anglais et outre le fait de vouloir lire les livres dans leur langue originale (dans la mesure du possible), je suis également beaucoup plus attirée par leurs couvertures. J'adore lire mais j'aime aussi les beaux livres et la plupart du temps, on ne va pas se mentir, ce qui m'attire c'est d'abord la couverture. Et franchement, il est plutôt rare que je craque pour un livre français juste de par cet aspect. A l'inverse, lorsque j'entre dans une librairie en Angleterre, je ressors généralement avec une liste d'envie longue comme mon bras ^^ On a des progrès à faire dans ce domaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais complètement, le dernier de mes achats, il s'agit d'un conte de Noël et les pages sont découpées comme du parchemin, toutes irrégulières, c'est génial !!!!

      Supprimer
  2. Hello,
    Quel bel article ! Je regarde toujours les couvertures en v.o. avant d'acheter un livre, il y a des éditions bien plus belles (on le voit vraiment bien sur Heartless dans ton article) et en couverture rigide, j'adore.
    Belle journée à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On trouve de grosses différences parfois entre les versions, c'est dingue et je ne comprends pas toujours les choix des éditeurs.

      Supprimer
    2. Je travaille dans l'édition et ton article est donc pour moi très intéressant ! A savoir qu'on choisit une couverture selon la cible visée : d'un pays à l'autre elle ne sera pas forcément identique en termes d'âges par exemple. D'autre part certains pays sont plus réceptifs que d'autres à certains types de visuels. Enfin on peut se planter parfois, se planter en beauté même mais on essaye d'apprendre de nos erreurs :)

      Supprimer
    3. Oui je me doute que ce ne soit pas évident, par contre je ne vois pas comment un auteur aurait des cibles différentes en fonction des pays, en tout cas je n'ai pas d'exemples qui me montrerait le contraire.
      Il y a un an j'ai tenté de contacter pas mal de maisons d'éditions pour savoir comment ils procédaient ... juste 2 m'ont répondu ... c'est dommage car justement je voulais avoir leur point de vue et mettre justement en avant leurs contraintes. Du coup j'ai pas pu faire d'articles très précis.

      Supprimer
    4. J'imagine que l'âge visé dépend aussi de l'âge moyen des plus gros lecteurs dans chaque pays. Si les plus gros lecteurs en Angleterre sont les 26-35 ans on va les chercher eux alors que, pour le même livre en France, on ira chercher les 15-17 ou les 18-25 par exemple. Enfin, c'est la première explication qui me vient.

      Supprimer
    5. Merci pour cette vision, effectivement je n'avais pas pensé à ça. J'aime beaucoup les échanges qui ont lieu grâce à cet article c'est vraiment intéressant d'avoir le ressenti de vous tous/toutes.

      Supprimer
  3. Je suis totalement d'accord avec toi ! Les couvertures anglaises sont tellement plus belles que les françaises. Et c'est bien dommage ! Nous passons fréquemment à côté de très bons livres juste parce que la couverture n'est pas appropriée ou ne fait pas envie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complètement et c'est vraiment dommage à l'heure ou la vente des livres est en chute libre.

      Supprimer
  4. Il est super cet article avec toutes ces comparaisons ! Je te rejoins sur les divergences que tu soulignes, c'est tellement important je trouve la couverture ! On peut me dire que je suis futile mais il ne faut pas se voiler la face, le premier regard compte beaucoup avant de se plonger dans la quatrième de couverture ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message, je me rends compte que je ne suis pas la seule à ressentir cela, en fait on le pense toutes !
      Oui la couverture est super importante, on a envie de se faire plaisir, on a envie de montrer fièrement ce que nous sommes en train de lire, un livre c'est comme un bijoux ou un tableau que l'on veut montrer et qui nous caractérise aussi.

      Supprimer
  5. Cette analyse de couvertures est très intéressante ! De façon générale, je trouve que nous sommes assez lésés niveau couvertures en France... Surtout avec les belles versions hardback !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complètement, en France on s'arrête vite, parfois on a l'impression que c'est bâclé mais ils s'améliorent !!

      Supprimer
  6. Coucou !
    Tu n'es pas la première à faire le constat que la plupart du temps les couvertures V.O sont bien plus belles que celles françaises. J'aimerai bien que les maisons d'éditions prennent cet avis en compte et garde les couvertures anglaise ou si ce n'est pas possible pour des questions de droit qu'elles s'en rapprochent le plus possible :)

    Merci pour cet article :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème c'est que rare seront les illustrateurs français (et étrangers) à accepter de faire des couvertures "copies" et à illustrer avec un style qui n'est pas le leur. De plus ça dépend aussi du budget des éditeurs pour les couvertures, et de la culture de chaque pays : les éditeurs commandent des couvertures selon leurs moyens dans des styles dont ils pensent que ça va vendre.

      Supprimer
    2. De rien, merci pour ton message, je n'ai pas voulu donné l'impression que je "tapais" sur les maisons d'éditions qui font leur possible.

      Supprimer
    3. Les livres anglais sont moins chers que les français donc on peut supposer qu'ils ont moins de budget, par contre on les connait pour leur côté loufoque et ils se mettent moins de barrières que nous sur les couvertures d'où des livres très originaux. Mais la France commence a s'améliorer et surtout il arrive que ce soit l'inverse (la couverture française soit plus jolie) il faut le noter aussi.

      Supprimer
  7. Je pense que la couverture d'un livre est importante et les éditeurs le savent aussi donc ils font des couvertures en se disant que c'est ce qui fera vendre : on a beau être tous humains nos cultures sont différentes donc les couvertures qui vont nous attirer sont potentiellement différentes.

    Par contre juste une petite remarque : "ambiance moyenâgeuse" en fait, déformation d'ancienne étudiante en Histoire haha, c'est l'une des premières choses que notre prof nous a dites : on ne dit pas "moyenâgeux" sauf si on veut parler sur un mode péjoratif, sinon on dit médiéval(e). Je n'ai pas lu le roman, du coup je sais pas si tu voulais bien parler avec le terme péjoratif, donc dans le doute je me permets de faire la remarque ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est jamais trop tard ! Tu as bien fait, merci, en plus je me coucherai moins bête :)
      Oui je n'ai pas cherché du tout à "taper" sur les éditeurs, je me doute qu'ils font ce qu'ils peuvent, ce qu'ils ont la possibilité de faire. J'essaie de faire juste un constat, en espérant que cela change ;)

      Supprimer
    2. Après, ça dépend aussi des goûts, ça... faut prendre aussi en compte le côté financier : une très belle couverture ça coûte cher et les éditeurs n'ont pas forcément les finances pour payer une belle couverture (en moyenne il me semble que ça va chercher dans les 500€ mais on peut monter beaucoup plus haut si l'illustrateur est connu) donc si la maison d'édition est petite ou moyenne elle préférera sans doute mettre son argent ailleurs.

      Supprimer
    3. Il me semble que les livres anglais sont moins chers que les livres français. Après je suis d'accord c'est propre à chacun et comme je le mettais plus haut, je ne cherche pas à critiquer ou remettre en cause le travail des éditions qui font ce qu'ils peuvent. Je pense que c'est dans notre culture, nous sommes moins doués que les anglais ;)

      Supprimer
    4. Il y a beaucoup d'illustrateurs français qui font de très jolies choses... c'est juste qu'on ne fait pas appel à eux...

      Après, sur le prix des livres je vais m'engager sur le sujet avec prudence car je le connais peu, mais en France on a la chance qu'il soit fixe. Après il faut aussi rémunérer l'imprimeur, etc., etc., etc. Donc peut-être que les intermédiaires français sont plus chers que leurs homologues et que donc ce qu'il reste à la fin pour l'illustrateur est moins important.

      Supprimer
    5. Je suis tout à fait d'accord avec toi il y a d'excellents illustrateurs en France, je pense (sans être sûre à 100%) que l'on ne mise pas autant sur la couverture en France qu'en Angleterre où il y a peut être plus besoin de la travailler pour faire vendre (à vérifier) alors qu'en France le simple fait que ce soit tel ou tel auteur peut faire vendre directement du coup on s'attache pas ou moins à la couverture.

      Supprimer
    6. Oui effectivement, suffit de voir les couvertures des livres de Musso et compagnie où le nom de l'auteur est plus gros que le titre bu livre...

      Supprimer
  8. La couverture française de Miniaturiste m'avait intriguée lorsque je l'avais vu dans une librairie (le titre aussi, sans doute), je ne trouve pas spécialement qu'elle fasse peur. Je la trouvais pas si mal mais en découvrant les couvertures anglaises, je trouve que ces dernières sont plus jolies, effectivement.

    Pour Heartless et Shades of Mafic, je suis entièrement d'accord avec toi : la couverture française de Heartless ne m'attire pas du tout, je n'aime pas ce style et je ne me serais pas arrêtée pour lire le résumé si je l'avais vue… alors que je l'aurais certainement fait avec la couverture anglaise. Pour Shades of Magic, c'est un peu différent car j'ai vu ce que ça racontait il y a quelques temps et ça m'intéressait assez, aussi le lirai-je peut-être un jour. En français parce que je ne lis pas en anglais. Et la couverture ne m'arrêtera pas puisque j'en savais un peu plus sur le livre avant de l'avoir vue.
    J'aime beaucoup la couverture anglaise, en passant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui après il y a notre ressenti à chacun et mon avis reste subjectif concernant le comparatif entre les versions Fr et Uk, je l'ai trouvé intéressant à faire :)
      Merci pour ton message.

      Supprimer
  9. J'ai vécu un an en Irlande et toutes les couvertures attiraient le regard, me donner envie d'acheter le bouquin, de lui donner une chance... Depuis mon retour en France, j'ai un blocage. Je n'arrive plus à me laisser tenter par un roman et les très rares que j'achète, ce sont mes auteurs favoris car je ne veux pas dépareiller ma collection. Mais je n'arrive plus à acheter les éditions françaises car ils ne sont pas aussi jolies, ne donnent pas envie. Tu cites deux ouvrages que j'ai envie de lire, The Miniaturist et Heartless. Les éditions françaises me rebutent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message, cela fait plaisir de voir que mon avis est ressenti également par autant de personnes, je me sens moins seule.

      Supprimer
  10. Je suis totalement d'accord avec toi. Je trouve que des efforts sont faits dans les maisons d'édition françaises (surtout en jeunesse), mais il y a encore de sacrés loupés !
    Je crois que je ne serai jamais comme dans les librairies anglaises où je pouvais acheter quinze éditions différentes du même bouquin juste parce qu'elle était sublime...

    RépondreSupprimer
  11. Je suis tellement d'accord pour Heartless ! J'étais déçue en voyant la couv' FR ...

    RépondreSupprimer
  12. J'adore les couvertures d'origine! Elles sont superbes! Je trouve ça dommage le changement dans l'édition française, les différences sont déroutantes.
    En librairie, mon regard est souvent attiré par la couverture; et ça peut me pousser à acheter le livre. Je suis déjà passé à côté de bons livres car je n'aimais pas la couverture ou j'avais des apriori :s

    RépondreSupprimer

merci pour ton petit mot ;)

Flickr Images

L'ensemble des textes et visuels présents sur ce site m'appartiennent. Merci de ne pas les copier, reproduire ou redistribuer sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite.